Pourquoi cette question, me direz-vous ? En effet, WordPress est un outil très complet capable de (presque) tout faire, même si vos connaissances techniques sont limitées, voire quasi inexistantes. Seulement voilà, aujourd’hui on parle de plus en plus de CMS headless, alors que WordPress a bien la tête sur les épaules.

CMS headless ou CMS traditionnel, quelle différence ?

Un CMS traditionnel, comme WordPress, se compose essentiellement de deux parties « couplées », ayant chacune une mission définie. Le back-office sert à la gestion de contenu, via les applications et outils de conception. Il permet encore la mise en place des fonctionnalités du site.

Le front-office permet de créer des pages dynamiques, que vous publiez, notamment grâce au thème choisi. PHP, Mysql et JavaScript sont alors à l’œuvre… Dans la pratique, les éléments du front-end et du back-end sont souvent très (voire trop) intriqués.

Un CMS headless ou « découplé » ne possède pas de front-office directement relié à sa base de données, ce qui lui permet de garder toute sa puissance de gestion de contenu. Nous n’avons plus à nous soucier de la mise en forme.

Un générateur de sites statiques vient ensuite prendre le relai pour générer des pages HTML sous la forme de fichiers, qui anticipent les requêtes des utilisateurs. Différents langages web peuvent alors être utilisés pour produire le rendu final, et ouvrir la voie au multicanal…

Quels sont les principaux intérêts d’un CMS headless ?

Plus que jamais, rapidité et sécurité sont en vogue sur le web. La rapidité parce que les internautes ont des exigences en termes de réactivité et que Google le sait bien. L’UX prend de plus en plus d’importance dans la conception de sites web, et les temps de chargement en font partie.

Un CMS headless permet d’afficher des temps de chargement plus rapides. En effet, le headless est plus véloce que les CMS classiques et plus économe en ressources serveur. Il a un autre avantage déterminant : le TTBF (Time to first Byte ou affichage du premier octet) est bien meilleur, ce qui permet d’avoir une réactivité supérieure.

Site WordPress Headless statique
Crédit photo : Freepick

La sécurité parce qu’une fuite ou un vol de données peuvent s’avérer catastrophiques pour votre entreprise et vos clients. Sans aller jusque-là, de nombreux désagréments, de gravité variable, peuvent résulter d’une sécurité déficiente.

Votre site web est déconnecté de votre CMS, ce qui rend l’accès à vos données beaucoup plus difficile.

Le headless permet encore de synchroniser des données et des contenus sur différents canaux : un site web, des Apps Android et IOS, un CRM, un réseau social, etc.

Enfin, il peut s’avérer particulièrement intéressant pour le e-commerce et notamment les e-boutiques, en raison de l’impact des temps de chargement sur les taux de conversion, la sécurité des données clients, et la multiplicité des terminaux de paiement que l’on peut facilement ajouter.

Les avantages de l’architecture headless

Les avantages d’un CMS headless ne se limitent pas qu’à la sécurité et la rapidité, bien que ce soient des critères essentiels. Zoom sur les points forts de l’architecture headless.

  • Flexibilité d’utilisation

En séparant la création de la gestion de contenu, on casse la « rigidité », parfois frustrante, d’un CMS traditionnel. Avec une philosophie headless, vous créez une infrastructure front-office parfaitement adaptée à votre projet.

  • Compatibilité avec toutes les interfaces

Avec la multiplication des formats de diffusion, terminaux mobiles, IOT ou encore affichage numérique, une plus grande souplesse dans la création et la modélisation de contenu permet de s’adapter à tous les usages.

  • Productivité accélérée

Les créateurs de contenus n’ont plus à se préoccuper de l’affichage sur les différentes interfaces. Dès lors, ils peuvent se consacrer uniquement au message lui-même.

  • Sécurité accrue

Vous ne publiez que des pages statiques déconnectées de vos bases de données, ce qui laisse bien peu de choses à exploiter aux hackers. Avec une architecture headless, vous réduisez encore considérablement les risques d’attaques DDoS (attaques collectives par saturation de service) ou XSS et limitez les différents risques d’injections SQL.

  • Coût d’hébergement serveur

Les pages statiques peuvent être hébergées sur pratiquement tous les serveurs, contrairement à un site dynamique qui nécessite un serveur compatible avec votre pile technologique.

WordPress Vanilla (la version standard), peut rapidement s’avérer gourmande en ressources serveurs du fait de l’API Rest, de la multiplicité des plugins installés, d’un usage de la base de données pas toujours orthodoxes (en y incluant les vues, par exemple), etc.

Pourquoi « décapiter » WordPress plutôt que d’utiliser directement un CMS headless ?

Si vous utilisez WP, vous appréciez certainement la facilité d’utilisation qu’il propose pour la gestion de contenu. Il serait dommage de repartir de zéro sur une nouvelle plateforme pour accéder à toutes les fonctionnalités du headless.

Cela dit, on ne vous cache pas que l’utilisation de cette technologie peut s’avérer complexe et qu’elle ne convient pas à tous les projets, loin de là…

WordPress headless , une gestion de contenus facilité
Crédit photo : Giphy

WordPress headless grâce Gatsby

Ce n’est pas « le magnifique » rendu célèbre par Di Caprio, mais un framework open source dont la technologie est basée sur ReactJS et GraphQL. Gatsby récupère les données de votre WP pour produire des pages statiques selon les réglages de configuration spécifiés. Il existe néanmoins quelques inconvénients, car toute médaille a son revers.

  • Vous devez faire le deuil du contenu dynamique. Les formulaires de contact ou les commentaires devront être traités via des services externes.
  • Les mises à jour de contenu nécessitent, à chaque fois, de régénérer la page concernée, puis de la recharger sur le serveur.
  • Des connaissances techniques sont nécessaires, notamment de programmation JavaScript, mais aussi des différents codes que vous voudriez utiliser pour développer votre front-office. C’est une technologie qui demande des connaissances en développement solides. Vous aurez probablement besoin de vous faire accompagner.

À vous de peser le pour et le contre, mais il apparaît indéniable, que la technologie headless ne va pas s’arrêter en si bon chemin. N’hésitez pas à nous consulter si vous avez un projet que vous voudriez orienter dans ce sens.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.