Elle se sera quelque peu fait attendre, et ceux qui l’espéraient sous le sapin de Noël ont dû se faire une raison. En effet, il a même été question de reporter la sortie du Full Site Editing (FSE) à la V6, pour éviter de sortir une V5.9 trop instable. Finalement, cette nouvelle « version révolutionnaire », selon les dires officiels, est annoncée pour le 25 janvier, et sa marraine est Joséphine Baker.

Le Full Site Editing arrive à grand pas !

Il est annoncé et on en parle déjà beaucoup, mais de quoi s’agit-il ? En fait le FSE est la seconde partie du projet initié avec l’éditeur Gutenberg. L’idée maîtresse est d’offrir une expérience d’administration homogène dans la conception et la gestion des sites web, en se basant sur le système de blocs éditoriaux. L’objectif « ultime » étant de permettre l’édition de toute l’interface front-end du site, en se basant sur le concept des blocs.

WordPress 5.9, le full site editing avance à grands pas
Crédit photo : Lindsay Henwood sur Unsplash

Une révolution, vraiment ?

L’éditeur de blocs a ouvert la voie en offrant une nouvelle approche, mais il se limitait, dans les versions antérieures, à la gestion des contenus de publications traditionnels (articles, pages, médias, etc). Le FSE va permettre de manipuler (presque) tous les éléments de l’interface. On va ainsi pouvoir intervenir sur le header et le footer, les menus, les widgets ou encore les templates de pages… Toutes ces parties qui étaient autrefois inaccessibles à qui ne voulait ne pas avoir d’histoires avec le code source du site 😉 Pour vous faire une idée de ce à quoi on s’attaque, on vous partage un lien vers l’organisation des templates de page avec WordPress.

Crédits : © WordPress

Dans la pratique, le thème reste le cadre de travail qui définit l’aspect graphique global du site. L’agencement du contenu et la mise en page deviennent, de leur côté, entièrement gérables via le concept de blocs Gutenberg. C’est donc bien toute l’édition de votre site qui adopte ce nouveau concept. Le champ des possibles est de nouveau repoussé pour les profils qui ne maîtrisent pas spécialement le développement web avec WordPress. Cela dit, non, 100 % des projets, ne pourront pas se passer des « codeurs » !

Cela méritait bien un nouveau thème.

La mise en place du FSE a nécessité une suite complète d’outils qui permettent à l’éditeur de blocs d’aller au-delà de la simple rédaction de contenu éditorial. Il pourra désormais « construire » un thème, mettre en forme le site ou créer des modèles de page personnalisés. De nouveaux blocs font également leur apparition pour permettre le chargement de contenus dynamiques. Et pour faire la démonstration de toutes ces possibilités, quoi de mieux qu’un thème natif dédié ? Ce sera le cas avec le tout nouveau Twenty Twenty Two.

Le nouveau thème WordPress twenty-twenty-two
Crédit photo : © WordPress

Techniquement parlant, qu’est-ce qui change ?

Il n’est pas question de faire ici la liste complète des nouveautés, mais voyons quelques exemples majeurs.

Le bloc galerie devient un bloc conteneur

Jusqu’à maintenant, le bloc galerie ne permettait que de choisir des images. Il devient un bloc conteneur ou les images sont elles-mêmes des blocs intégrés au sein de celui-ci. Il pourra également accueillir des blocs de types différents.

Le bloc de navigation

Ce bloc permettra désormais créer, gérer ou modifier les menus de navigation directement au sein de l’éditeur. Ce nouveau bloc de navigation correspond parfaitement au concept d’édition complète du FSE.

Plusieurs feuilles de style par bloc

Il va devenir possible de déclarer une ou plusieurs feuilles de style pour le même bloc. Au besoin, il sera possible de charger des styles provenant d’autres blocs. Il devient donc possible d’ajouter des styles bloc par bloc et il ne sera plus nécessaire de charger toutes les feuilles de style du thème pour l’ensemble des pages du site.

Vous allez découvrir une foule d’autres nouveautés dans la V5.9, qu’il serait trop long de détailler ici, mais nous voulions avant tout vous mettre l’eau à la bouche.

La V5.9 c’est le FSE, mais pas que…

Au vu de la tendance actuelle que Google et les internautes insufflent au web, WordPress apporte dans cette nouvelle version un nombre important d’améliorations des performances. Plus de 100 bugs identifiés ont également été corrigés et on peut compter pas moins de 99 améliorations du CMS. Enfin, la V5.9 inclut 5 nouvelles fonctionnalités et prend en charge 51 tâches de maintenance. Si vous voulez tout savoir sur le nouveau WP, c’est ici.

Crédit photo : Giphy

Solidement implanté en tête des CMS

Gageons qu’une fois de plus WordPress consolidera son avance sur ses concurrents et renforcera sa position dominante en tant que CMS préféré du web. Alors oui, le concept des blocs ne fait pas que des heureux et il compte ses détracteurs, mais l’avenir nous dira qui a raison.

Si vous souhaitez un accompagnement pour un site qui intègre le Full Site Editing, n’hésitez pas à nous contacter.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.