La CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) a lancé une nouvelle campagne d’information à destination des organismes privés et publics pour : « les inciter à auditer leurs sites web et applications mobiles » active le 1er avril 2021.

Un véritable bouleversement des règles de la publicité en ligne

Ainsi, le 1er avril 2021 marque une véritable révolution dans le paysage du marketing digital qui concerne les entreprises de toutes tailles, dès lors qu’elles ont recours à certains types de cookies.

Ce changement de règlementation s’adresse, en premier lieu, aux cookies liés au ciblage publicitaire qui permettent d’afficher des publicités personnalisées  pour chaque internaute, en tenant compte de ses centres d’intérêt, de ses goûts, et de ses comportements d’achats.

Sont encore concernés, les cookies tiers souvent actifs sans même que les propriétaires des sites web en soient informés (vous pouvez par exemple utiliser cette url pour vérifier votre site).

Attention aux cookies tiers de ciblage publicitaire
Crédit photo : Glen Carrie sur Unsplash

Le ePrivacy renforce les exigences du RGPD en matière de consentement

Sans rentrer dans tous les détails de l’évolution règlementaire que vous pourrez retrouver, par exemple, dans cet article de la CNIL : Cookies et autres traceurs : la CNIL publie des lignes directrices modificatives et sa recommandation, nous mettons à votre disposition la liste des actions à réaliser avant début avril au risque d’être sanctionnable.

Le bandeau cookies, apparaissant notamment sur la page d’accueil d’un site web, doit détailler les finalités pour lesquelles ces cookies sont déposés sur les appareils des utilisateurs. En effet, la seule présence d’informations générales telles que « Ce site utilise des cookies » ou « Des cookies sont utilisés pour améliorer l’efficacité des services qui vous sont proposés » n’est pas suffisante

L’utilisateur doit pouvoir accepter ou refuser les cookies avec le même degré de simplicité. La CNIL a eu l’occasion de rappeler que l’intégration d’un bouton « Tout refuser » sur le même niveau et sur le même format que le bouton « Tout accepter » permet d’offrir un choix clair et simple pour l’internaute. Il est aussi possible, par exemple, d’offrir explicitement à l’utilisateur la possibilité de refuser les traceurs en fermant le bandeau cookies. En revanche, la seule présence d’un bouton « Paramétrer » en complément du bouton « Tout accepter » tend, en pratique, à dissuader le refus et ne permet donc pas de se mettre en conformité avec les exigences posées par le RGPD”

CNIL : Cookies : la CNIL incite les organismes privés et publics à auditer leurs sites web et applications mobiles

Ce qui donne  en résumé :

  • Pas de déclenchement de tags avant que l’utilisateur ne donne son consentement.
  • Avoir un bouton Tout Refuser qui bloque le déclenchement de tous les tags accessible facilement à partir de n’importe quelle page du site

Un exemple de bandeau de cookies sur le site de Boulanger :

Un exemple : le bandeau de cookies du site Boulanger
Crédit photo : MesureCamp, le bandeau de cookies du site Boulanger

Une mise en conformité de plus en plus nécessaire y compris pour les petites entreprises

Vous l’aurez compris, dans un climat “anti-pub” et de quasi défiance des internautes vis-à-vis des pratiques publicitaires intrusives, la Cnil, en tant qu’organisme chargé de la protection des données, va amplifier ses actions afin d’appliquer les dispositions de l’Union Européenne.
 
Elle a déjà pris des sanctions à l’encontre d’entreprises, y compris de petite taille, qui ne respectaient pas la règlementation : le petit prestataire Performeclic sanctionné par la Cnil.

Le respect de la protection des données personnelles constitue évidemment un sujet complexe pour les entreprises. Il compte de multiples sources règlementaires : RGPD, ePrivacy, Privacy Shield, etc.

Aussi, même si la publicité en ligne reste un formidable levier de développement pour les entreprises, il devient impératif de mettre son site en conformité, avec pour conséquence de devoir revoir certains leviers d’acquisition.

Si vous rencontrez des difficultés dans cette démarche ou souhaitez bénéficier d’un accompagnement ou de conseils, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Nous pourrons vous aider, en particulier, pour des implémentations avec WordPress.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.